"Elle est douloureuse l'idée de faire du mal à quelqu'un qui, un jour, s'est précipité pour vous sauver"-Grégoire Delacourt

January 12, 2017

 

Emma 40 ans va succomber à l’attraction fatale.

Heureuse en couple, mère comblée de 3 enfants, elle décide de tout quitter pour Alexandre, un homme marié qu’elle rencontre à la Brasserie André

Ils ne connaissent rien l’un de l’autre mais au détour d’un regard, ils savent tous les deux ce qui les attend..et ce pourquoi ils ne peuvent plus faire marche arrière…

Même s’Ils aiment toujours leur conjoint respectif…ils sont persuadés de s’aimer encore plus fort et c’est la raison pour laquelle ils DOIVENT partir…

 

"Je découvre tout ce qui me manque lorsque vous m’observez » ne cesse de constater Emma...

 

En décortiquant intrinsèquement, le désir d’Emma auquel rien ne s’oppose,  l’auteur fait le parallel avec l’histoire de la chèvre de Monsieur Seguin.

 

Celle-ci heureuse, veut s’en aller … Ni les caresses de son maître, ni la peur du loup ne pourront empêcher la petite chèvre de quitter la ferme pour les montagnes qui l'appellent, 

Elle doit goûter à ce bonheur qui ne sera finalement que de courte durée..

Il ne s’agit pas de désobéissance, mais de désir…elle ne PEUT y resister...

 

Cependant toute liberté a un prix…

 

Le jour où, ivres de bonheur,  les jeunes amants décident de se retrouver, Alexandre meurt dans un tragique accident..

Leur histoire n’a même pas débuté, leurs corps ne se sont pas encore rencontrés, leur amour ne s’est même pas encore consumé, et déjà le destin, plus féroce que jamais prend le dessus

 

Dépouillée de cette nouvelle existence qu’ils s’étaient promis, Emma, héroïne tragique, en mal d’amour, devient le deuil lui-même..elle cesse de vivre..et se laisse guider sans but précis pour arriver finalement à Cucq où elle rencontrera Mimi, la patronne du camping et Monsieur Boghossian, son compagnon de route, deux personnages au coeur éteint ,qui vont devenir sa nouvelle famille … 

 

Il y a du Gavalda dans le sentimentalisme et la bonhomie des personnages qui nous réchauffent le coeur , dans leur approche simple des choses de la vie

 

En partageant leur quotidien, leurs blessures, Emma va se relever petit à petit et renouer avec son existence

 

On débute ce roman en s’attendant à un récit sur l’adultère, et finalement, c’est une reflexion sur la  (sur)vie, la mort, l’amour, et sur tout ce qui nous affaiblit et nous rend également plus fort que l’auteur nous offre..

 

Si finalement le cancer d’Olivier, le mari d'Emma, l’homme qu’elle a quitté, ressurgit là où l’on ne l’attendait plus…celui ci lui permettra de renouer avec les siens..et lui apportera une forme de résurrection.

 

A travers ces épreuves, après cette plongée dans le vide qui flirte ouvertement avec l’abîme, Emma revient chez ses proches, revient à la vie mais avec le même constat qui ne la quittera désormais plus jamais , "si c’était à refaire, elle n’hésiterait pas"

 

« Vous me ferez danser, » 

« oui « 

« Tourbillonner" ? 

« oui »

"Jusqu’au vertige ? »

« oui »

"Vous me rattraperez ? »

« oui"

"Vous me retiendrez-toujours, »

« Oui. Mais pourquoi voulez-vous danser? "

"Parce  que lorsqu’il danse, mon corps redevient barbare.

Alors je vous mangerai"

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload