"Pourquoi tu n’es pas encore partie? Pourquoi, tu ne sors pas de ma vie? Je ne te retiens pas". "je sais que tu ne me retiens pas maman "

March 19, 2017

 

 

Bienvenu dans le monde de Vivian Gornick ,  écrivain américaine, véritable icône féministe en

 

Amérique , connu pour ses critiques littéraires…et surtout pour ce livre mémorable « Attachement

 

Féroce « sorti en 1987 et enfin traduit en français .

 

On en sort pas indemne,  tant le livre dissèque avec précision les relations mères filles si complexes,

 

si fragiles ..

 

La tension est palpable à chaque page, prête à exploser à tout moment ..et pourtant l’humour y est

 

archi present dans la description des personnages , qui , il est vrai, sont parfois un peu

 

 stéréotypes, mais dans lesquels on se reconnaîtra tous .

 

L’écrivain s’empare sans détour de ce sujet universel tant controversé "les relations mère-fille" mais

 

c’est surtout un récit de conflit de génération entre deux femmes qui se dessine.

 

A travers leurs échanges, Mère et fille arpentent les rues de New York,  le New York  du quartier juif,

 

le New York "petit village de leur souvenirs".

 

Nous lecteurs,  suivons ces deux femmes que tout « semble » séparer aujourd’hui , à travers leurs

 

échanges frénétiques qui riment  souvent avec colère,  déception, tristesse et frisent parfois

 

l’hystérie…

 

"Marcher fait ressortir ce qu’il y a de meilleur en nous". 

 

Nous ne nous aimons pas beaucoup lors de ces promenades, souvent nous enrageons l’une contre

 

l’autre, malgré tout, nous marchons ".

 

Prisonnières toutes les deux d’un « étroit tunnel intime, passionné et aliénant » elles s’aiment et se

 

détestent , connaissent des moment de trêve dans leur lutte pour exister, s'affirmer pleinement

 

l’une face à l’autre ..

 

"Maman m’imprégnait comme un tissu absorbe une teinture.. » 

 

Que dire de plus face à cette phrase universelle, décrivant à merveille la complexité de l’attachement

 

et surtout du détachement filiale , souvent rempli de culpabilité , mais vital pour survivre et

 

construire sa propre personnalité …

 

J’ai tout simplement adoré l’écriture, l’intelligence de ces échanges  tourmentés, décortiqués où

 

chacun campe ses positions pour mieux survivre, et rester fidèle à ce qu’il croit être …et surtout à ce

 

qu’il tente de devenir.

 

Une dernière chose que je voulais ajouter...

 

Si au départ, j’ai eu difficile avec le fait qu’il n’y ait aucun chapitre qui découpe l’histoire, le récit

 

étant écrit d’une traite, je crois avoir compris le but de l’écrivain …

 

Je vous laisse deviner....

 

Bonne lecture.

 

J'espère que vous allez adorer ce petit bijou....

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload